1Max 2Jardin, une entreprise pour le broyage à domicile de vos déchets verts en Cévennes.

Cette technique utilise le bois des rameaux d’arbres passés dans un broyeur pour en obtenir des petits copeaux. Le BRF est bien plus qu’un simple paillis car il permet le développement des champignons (mycélium) et la création d’humus afin d’améliorer la fertilité du sol.

BRF signifie Bois Raméal Fragmenté. Le broyage des déchets verts a de nombreux avantages.

Pour obtenir un BRF de qualité on utilisera les rameaux les plus jeunes (environ 2ans ou 5cm de diamètre) issus d’une taille dite « douce » par respect de l’arbre, les bois résineux sont a évités car ils apportent de l’acidité mais il peuvent être mélangé jusqu’à 20%.

Certaine essence tel que le châtaigner, le chêne, le frêne, l’acacia et le boulot offrent un BRF de très belle qualité.

Lorsque l’on broie des bois de plus gros diamètre ou des résidus de taille la matière obtenue ne peut plus être appelée BRF mais elle pourra toujours être utilisée comme paillis ou bien agrémenter une allée de jardin, cela empêche l’herbe de repousser tout de suite.

Broyer ses déchets verts est un acte écologique. Contactez 1Max 2Jardin en Cévennes.

Le fait de broyer ses déchets verts est un acte plus écologique car par cette action on recréer le cycle naturel qu’un arbre fait de lui-même, on ne fait que l’accélérer, pour cela on épandra le BRF obtenus à partir de cet arbre autour de lui sans contact avec le tronc et du diamètre de sa ramure, vos fruitiers apprécieront cette action et vous le rendrons bien.

Bénéficier de tous les atouts du BRF pour votre potager.

Pour un potager le BRF doit être épandu le plus rapidement possible.

Lors du broyage des déchets le BRF contient encore une multitude d’éléments (sucres, acides aminés, protéines, enzymes …).

Lors de la création d’humus à partir de BRF une carence en azote va se produire ce qui est normal, cette matière va utilisée cet élément pour lancer son développement, il existe plusieurs solutions à ce petit problème :

Soit on va enrichir en azote a l’aide de fumier ou de purin pour nourrir le BRF et ne pas appauvrir le sol cultivé,

Soit on est patient car cette carence n’est que temporaire une fois transformé en humus la présence d’azote revient,

Il ne faut donc pas être pressé la nature fait bien les choses et ne pas faire de plantation à cet endroit là tout de suite.

Palanquis
30450 Chambon

Lundi au Vendredi
9h -19h